Assurer ses biens, son mobilier, ses objets de valeur… est indispensable pour pouvoir bénéficier d’une couverture en cas de vol, de sinistre… Découvrons ensemble les différentes notions liées à l’assurance habitation et les conseils pour bien assurer son logement.

On n’assure pas de la même manière un appartement et une maison. D’une manière générale, vérifiez l’étendue des garanties proposées, les extensions et les différentes options en fonction de vos besoins réels.
Un contrat MRH (multirisque habitation) garantit l’ensemble du mobilier situé à l’intérieur de votre habitation (meubles, tapis, électroménager, matériel informatique, etc.).
Quant aux objets d’art et de collection, ils sont soit couverts dans une certaine limite, soit font l’objet de contrats séparés. Les définitions varient d’une compagnie à l’autre.

Bien évaluer votre mobilier

Assurance habitationMême si la majorité des sinistres est généralement constituée de petits dommages du type « dégât des eaux », il faut savoir pourquoi vous assurez votre habitation.
Une assurance multirisque habitation couvre votre mobilier jusqu’à une certaine somme indiquée dans les conditions particulières du contrat et dans un tableau de garanties.
Lors de la souscription, vous devez définir le capital assurable et y être particulièrement attentif. Le capital assuré doit en effet être suffisant car en cas de sinistre, vous recevrez une indemnité qui n’excédera jamais le montant garanti, quelle que soit l’ampleur des dommages.

La réparation en nature

Au lieu de verser une somme qui vous dédommage mais qui vous contraint à effectuer des travaux de réparation nécessaires après un sinistre, l’assureur se charge de la remise en état.
Ce service vous permet ainsi d’être mis en relation avec des professionnels du bâtiment (maçons, plombiers, serruriers…). Ils se chargeront des travaux. Vos démarches sont simplifiées et vous évitez toute avance d’argent. Les assureurs qui proposent ce service ont conclu des accords avec des réseaux de partenaires afin d’accélérer les délais de réalisation des travaux.

Le rééquipement à neuf

L’intérêt majeur du rééquipement à neuf réside dans sa garantie de réparation ou de remplacement du matériel (électroménager, HI-FI, Vidéo) volé ou endommagé.
Avantage ? Vous retrouvez rapidement un confort de vie semblable à celui d’avant le sinistre.
Certains assureurs ont conclu des partenariats avec des enseignes spécialisées dans la distribution. Elles disposent d’un large choix de produits et capables d’assurer une livraison rapide. D’autres proposent l’indemnisation en bons d’achat ou le remboursement en espèces sur présentation des factures.

L’assurance multirisque habitation de vos objets de valeur

Les objets de valeur tels que les bijoux, l’argenterie, les fourrures et les objets précieux (meubles d’époque, tableaux…) sont généralement garantis à hauteur d’un pourcentage de la valeur globale pour laquelle votre mobilier est assuré (de l’ordre de 5 à 30 °/o du capital mobilier assuré).
Autre possibilité, vous faites expertiser vos biens. Cette expertise servira de base à l’indemnisation. Vous pourrez joindre des photographies au dossier.

L’assurance habitation pour votre résidence secondaire

Appartement à la montagne, studio au bord de la mer, maison de campagne… On n’assure pas de la même manière sa résidence principale et sa résidence secondaire. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les assureurs ont prévu des contrats spécifiques les concernant.

Informez-vous sur le délai d’inhabitation

L’inhabitation correspond à une inoccupation prolongée des locaux. C’est une période pendant laquelle ne réside ni l’assuré, ni aucun membre de sa famille. Ni même aucun de ses employés de maison ou gardien. Ni aucune personne autorisée par l’assuré.
Attention, dans ce cas précis, la garantie vol ne joue plus pendant vos périodes d’absences. L’assureur peut alors refuser de vous dédommager.
Le temps d’absence est variable d’une compagnie à l’autre. Cette durée est généralement comprise entre 60 et 90 jours dans l’année.
Les assureurs ne prennent pas en compte les périodes d’absences n’excédant pas deux ou trois jours consécutifs (week-end par exemple).

 

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.