Les incitations fiscales pour l’isolation des combles perdues

isolation des combles perdues

L’isolation des combles perdus est un moyen de réduire sa facture énergétique tout en permettant de constituer une barrière isolante pour conserver la chaleur du bâtiment ou lieu d’habitation. Ainsi, les aides financières de l’état vous permettent d’améliorer la performance énergétique de votre logement en réduisant les déperditions de chaleur par le toit.

Pourquoi et comment isoler les combles « pour un euro » ?

Diverses techniques sont proposées par les professionnels tels que le vrac en rouleaux ou panneaux. L’étanchéité et la ventilation vont permettre d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments. Avec ce constat, l’isolation des combles est une priorité pour la rénovation énergétique d’un logement. Les incitations fiscales vont permettent d’aider les propriétaires à lancer ces travaux techniques. Cette prime d’isolation proposée par le gouvernement permet aux bénéficiaires de réaliser des travaux d’isolation des combles perdus pour 1 euro symbolique.

Des travaux de rénovation qui permettent de limiter en moyenne d’un tiers les pertes de chaleur du  logement. Les foyers à faibles revenus sont éligibles à cette prime liée aux économies d’énergie allant jusqu’à 30% par année, et cela pour 1 euros uniquement.

L’isolation thermique des logements est perçue comme un axe prioritaire fixé par le gouvernement. La pose est rapide et surtout l’investissement est vite rentabilisé. Il permettra de réduire votre facture de chauffage, ceci à condition que les travaux soient bien faits.

Quels sont les bénéfices liés à une isolation des combles perdus ?

Isolation des combles à un euroAvec de nouvelles techniques d’amélioration de l’isolation, un propriétaire peut bénéficier d’une réduction de la perte de chaleur à hauteur de 30 % sur un comble ou une toiture non isolée. Cette perte de chaleur aura un impact important sur le confort thermique notamment dans les régions froides et humides. Cette décision d’isoler les combles va également permettre de moins solliciter vos appareils de chauffage et d’obtenir un meilleur confort. Il s’agit d’un des travaux de rénovation énergétique les plus rentables : 5 ou 6 ans peuvent suffire à amortir l’investissement initial.

En effet, de nombreux français ont du mal à se chauffer correctement durant ces périodes. Avec cet investissement, vous aurez également réalisé un geste citoyen pour la planète.

Quels sont les matériaux utilisés par les professionnels ?

Les matériaux d’isolation les plus utilisés pour isoler les combles sont le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé, la ouate de cellulose, la laine de verre et la laine de roche.

Chaque isolant présente des caractéristiques liés à des matériaux performants. Ils permettent une bonne résistance et conductivité thermiques, deux critères de performance essentiels.

Combien coûte l’isolation des combles d’une maison ?

L’État a mis en place de nombreuses incitations fiscales pour les propriétaires qui souhaitent effectuer des travaux énergétiques par le biais d’aides ou de crédits d’impôts. Pour l’année 2017, le gouvernement a mis en place un programme pour permettre une isolation des combles à 1 euros. Ce tarif permet de répondre à un besoin de la population et intègre trois critères : le lieu de résidence, le revenu fiscal et le nombre de personnes composant le ménage. Le programme couvre le prix des produits utilisés et l’artisan qui doit avoir son agrément pour ce type de travaux.

Des incitations fiscales reconduites pour 2019

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est ouvert à toutes les personnes imposables résidant en France. Il concerne les travaux effectués dans les résidences principales, achevées depuis 2 ans, des locataires ou des propriétaires qui occupent les lieux. Le montant de cette déduction fiscale est de 30 % de la base imposable des travaux pour tous les types de travaux éligibles, dont fait partie l’isolation des combles. Dans la limite de 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple.

Attention : le CITE disparaît à la fin de cette année. Il est transformé en une nouvelle prime en 2020 : le service d’accompagnement pour la rénovation énergétique (SARE). Cette réforme permettra de concentrer cette aide sur les ménages les plus modestes.

De plus, pour la période 2019-2020, le gouvernement a lancé la prime énergie « coup de pouce isolation ». Désormais, l’accès à la prime ne nécessite plus de condition de revenus. Tous les ménages sont donc éligibles et sans conditions de ressources. Pour les ménages les plus modestes, la prime est bonifiée.

Il existe également l’éco prêt à taux zéro (éco-PTZ) qui permet de financer la réalisation de travaux de rénovation énergétique de l’habitat. Son montant maximal est compris entre 7 000 € et 30 000 € selon les travaux financés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *