Se muscler et se sculpter des abdo en béton sans faire d’efforts particuliers… C’est le rêve de la plupart et c’est aussi la promesse de certains appareils miracles. Certains se souviennent encore de la publicité un peu gnangnan de Lova Moor pour sport-elec dans les années 90.

Que faut-il croire ? Quels sont les véritables bienfaits des appareils d’électrostimulation et que peut-on en espérer ?

l’électrostimulation, qu’est-ce que c’est ?

ÉlectrostimulationProduit-phare des téléachats, l’électrostimulateur, ou appareil à électrostimulation, promet de vous muscler sans effort. Faut-il y croire ?

Chaque année, il se vend environ 200 000 de ces appareils à électrodes qui se targuent de toutes les qualités en matière de muscu­lation passive.
Mais qu’en est-il vraiment ? Utilisée par le corps médical dans le cadre de la réé­ducation et du sport de com­pétition, l’électrostimulation est une technique dont l’ef­ficacité n’est plus à prouver.
Son principe : déclencher des contractions musculaires grâ­ce à des impulsions électriques transmises par des électrodes (de 6 à 14) posées sur la peau. On peut ainsi stimuler un mus­cle, l’aider dans sa rééducation et aussi augmenter la per­formance d’un sportif.

L’électrostimulation excellent complément d’un sport

Cette méthode s’adresse aussi au grand public soucieux de maintenir sa masse musculaire ou de raffermir certaines parties du corps.
Le travail des muscles s’opère sans risque de traumatis­me pour les articulations ou les tendons. Ce qui n’est pas le cas lors de certaines activités, le jogging par exemple. Pour autant, il est souhaitable d’avoir aussi une activité sportive, ne serait-ce que pour les bénéfices cardiovasculaires.

L’électrostimulation vient alors en complément d’une activité sportive. Les kinésithéra­peutes et autres professionnels de la santé soulignent l’intérêt de cette méthode sur la circulation san­guine. En contractant le muscle, on améliore le retour veineux. Par ailleurs, plus un muscle est vascularisé, plus vos os, qui se nour­rissent à travers lui, sont fort. On lutte ainsi contre l’ostéoporose.

L’électrostimulation est donc idéale en complément d’une ac­tivité physique ou pour en re­prendre un sport en douceur.

Quel appareil choisir ?

Électrostimulation hommes et femmesUn électrostimulateur coûtant entre 120 et 400 €, il est impor­tant de bien le choisir. Or, bon nombre d’appareils se révèlent décevants.
Certains présentent même des risques pour l’utilisateur (déchirure des fibres mus­culaires, crampes…) en raison d’une trop forte intensité.
Les con­tractions ne doivent jamais être douloureuses, même si la sensa­tion n’est pas toujours agréable.

Le modèle sélectionné doit par ailleurs répondre à un certain nombre de critères :

  • Être conforme aux exigences de la Directive médicale euro­péenne. C’est une garantie d’efficacité et de sécurité,
  • comporter un programme d’échauffement permettant de démarrer en douceur et d’aug­menter peu à peu l’intensité,
  • être équipé d’électrodes autocollantes et suffisamment lar­ges pour plus de confort,
  • correspondre à vos objectifs. Certains stimulateurs s’adres­sent davantage aux sportifs, d’autres mettent plutôt l’accent sur la santé et le bien-être…

Enfin, sachez qu’il vous faudra environ 1 mois pour obtenir des résultats. Et ce, à condition de faire au moins trois séances de 20 à 30 minutes par semaine.

Attention aux contre-indications

Électrostimulation femmesAvant toute utilisation d’un électrostimula­teur, les porteurs de prothèse, vis, plaque… doivent demander l’avis de leur médecin.

Les femmes qui ont un stérilet en parleront avec leur gynécologue. Quant aux porteurs de pacemaker, ils s’abs­tiendront d’utiliser cet appareil, tout comme les femmes encein­tes et les personnes souffrant d’une hernie abdominale ou ingui­nale, d’épilepsie, de lésions cutanées. En cas de doute, consultez votre médecin traitant.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.