7 bonnes raisons de devenir indépendant

Si j’en crois mon entourage, nombreux sont ceux qui s’ennuient au travail. Horaires imposés, collègues stupides et patron exploiteur, embouteillages matin et soir. La vie d’employé ou de cadre, même supérieur, n’est pas toujours de tout repos.

Avez-vous déjà envisagé de passer à votre compte ? Cela fait généralement peur à ceux qui ont été employés toute leur vie. Pourtant, il y a tellement de bonnes raisons de devenir indépendant que de plus en plus d’ex-salariés n’hésitent plus à franchir le pas. Et pourquoi pas vous ? Voici sept bonnes raisons de devenir indépendant.

J’illustrerai cet article par des ouvrages qu’il est utile d’acquérir pour vous documenter. Vous pouvez les acheter chez notre partenaire Amazon (liens d’affiliation).

Vous pouvez travailler à domicile

L'auto entrepreneur pour les nuls
L’auto entrepreneur pour les nuls

Après plusieurs années en tant qu’indépendant, travailler à domicile me procure toujours un plaisir incroyable. Pas besoin de sortir dans le froid avant même le lever du soleil. Pas besoin de perdre des heures dans le métro, au milieu des autres zombies mal réveillés. Pas besoin de me taper des heures d’embouteillages.

Mais, ce n’est pas le seul avantage à travailler à domicile : songez que vous pourrez choisir de rester en pantoufles et pyjama toute la journée. Même si je ne le fais jamais parce que c’est assez mauvais pour la motivation, le simple fait de savoir que je peux le faire me procure un plaisir inouï.

En contrepartie, il est vrai qu’il faut trouver la motivation de se lever, de s’habiller, de commencer à bosser… Et d’arrêter de travailler à des heures raisonnables. On n’a rien sans rien.

Il m’arrive de ne pas voir le temps passer et de me passionner sur un projet au point de me coucher passé 4 heures du matin… Le réveil est alors relativement tardif le lendemain (techniquement on est d’ailleurs le même jour…)

Vous pouvez faire ce qu’il vous plait

Le fait est que lorsque vous créez votre entreprise, vous pourrez choisir d’exercer le métier qui vous convient, puisque vous créez votre propre activité. Par définition, vous allez donc choisir un emploi qui vous plaît. Enfin, vous serez en mesure de vivre de vos passions !

Évidemment, il faut que cette activité soit rentable et vous permette de vivre. Il faut également noter que la gestion d’une entreprise nécessite du temps, ce qui n’est pas du goût de tout le monde.

Vous n’aurez pas d’horaires imposées

Rendez-vous compte ! Vous avez fini de travailler à 14 heure ? Vous pouvez aller à la plage à 14h ! Quel salarié peut en dire autant ?

Si rester enchaîné derrière un bureau du matin au soir n’est pas de votre goût, vous allez adorer être maître de vos horaires. À vous la liberté de travailler la nuit si c’est ce que vous préférez. À vous la possibilité d’aller chercher vos enfants à l’école, et de passer plus de temps avec votre famille.

Là encore, il y a des contreparties. D’abord, il faut arriver à se motiver pour travailler suffisamment s’assurer un revenu décent. Et puis, il y a fatalement des coups de bourre qu’il faudra absorber. Enfin, comme vous bossez à domicile, la plupart des gens penseront que vous êtes disponibles, et vous demanderont des services comme si votre temps était gratuit.

Vous pouvez gagner gros

Journal d'un salaud de patron
Journal d’un salaud de patron

Quand vous êtes en CDI, vous savez à peu de choses près ce que vous allez toucher à la fin du mois. Et à moins de trimer 70 heures par semaine pour monter dans la hiérarchie, il vous sera difficile d’optimiser votre temps pour gagner plus.

Alors qu’en étant votre propre patron, vous êtes libre de fixer vos tarifs, et de travailler moins pour gagner plus. Si votre entreprise a du succès, vous pourrez toujours vous montrer intelligent, optimiser, automatiser et déléguer, et à vous l’argent sans passer votre vie au boulot.

Évidemment, c’est plus facile à dire qu’à faire. Car être indépendant, c’est n’avoir aucun revenu garanti. Vous pouvez gagner gros. Mais vous pouvez aussi vous planter, et là, il faut avoir le porte monnaie bien accroché.

Vous n’avez plus de patron

Vous êtes indépendant ! Le patron, maintenant, c’est vous ! Fini les petits chefs qui vous cassent du sucre sur le dos et s’arrogent les mérites de vos actions. Fini le grand patron qui engrange ses millions en stock-options. Vous êtes libre !

Idem pour les collègues ! La vieille assistante de direction médisante ? Disparue ! Le stagiaire incompétent ? Envolé !

Évidemment, ça signifie qu’en cas de problème, vous n’aurez personne sur qui vous appuyer. Sans personne sur qui rejeter la faute de vos erreurs, il faudra être prêt à assumer vos responsabilités. Et puis, oubliez les discussions autour de la machine à café : vous êtes libre, mais vous êtes seul.

Vous allez apprendre énormément

Outre le fait que vous allez devoir être au top dans votre domaine, vous allez également devoir étudier des sujets qui, jusque là vous étaient inconnus : marketing, réseautage, comptabilité, gestion d’entreprises, etc.

Dans tous les cas, vous apprendrez bien plus en étant indépendant que salarié. Par contre, ce sera à vous de vous payer vos propres formations. Même si des solutions de financement de la formation sont possible.

C’est relativement simple

guide pratique de l'auto-entrepreneur
guide pratique de l’auto-entrepreneur

Aujourd’hui, devenir indépendant est relativement simple, d’un point de vue administratif. Vous pouvez très bien tester une activité en devenant auto-entrepreneur. Et hop ! paperasse limitée, démarches simplifiées, et le tour est joué !

Attention ! Ne commettez pas l’erreur de croire que ce genre de démarche est anodine ! Que vous le vouliez ou non, vous créez bel est bien une entreprise, et cela ne saurait se faire sans s‘être préalablement renseigné sur les conséquences. Si vous remplissez le formulaire « juste comme ça », ou que vous vous lancez sans business plan sérieux, ou que vous souhaitez juste vous « faire un peu d’argent de poche », vous allez au devant de sérieux ennuis.

Pour obtenir le meilleur des deux mondes, vous pouvez également négocier un passage à temps partiel, ce qui vous assure une certaine sécurité tout en vous mettant le pied à l’étrier de l’indépendance.

En revanche, il vous faudra bien vous renseigner sur quelques questions, comme les mutuelles, retraites, responsabilité civile professionnelle, etc. Vous êtes indépendant, vous êtes seul au monde, ne l’’oubliez pas.

De plus, et dans certaines conditions bien précises,vous pourrez bénéficier de l’ACCRE. C’est une aide destinée aux demandeurs d’emploi souhaitant créer ou reprendre une  entreprise. Elle consiste en un allègement des charges sociales pendant les  premiers mois d’activité.

Alors, faut-il se mettre à son compte ?

Une fois qu’on a fait le tri des clichés et fausses idées sur la création d’entreprise, on se rend compte que chaque système a ses avantages et inconvénients.

À vous de voir ce qui vous convient le mieux, et le cas échéant, sauter le pas ?

 

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 notes, average: 4,67 out of 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *