Le contrôle technique truqué ou bidonné. Ces dernières années, la polémique revient régulièrement dans le secteur automobile. Certains propriétaires de véhicules se sont en effet retrouvés face à des graves anomalies alors qu’ils sortaient à peine du centre de contrôle !

Identifier les offres de contrôle technique louches

Outre l’aspect de la sécurité des automobilistes, la question des assurances se pose clairement dans ces cas précis. Comment établir les responsabilités de chacun ? Il est très complexe de prouver qu’un centre de contrôle a soit bâclé l’inspection technique du véhicule, soit carrément vendu un contrôle technique de complaisance. Plusieurs indices peuvent toutefois mettre la puce à l’oreille :

  • Le prix : si celui est vraiment trop bas, (moins de 40 euros). Ce n’est certes pas une vérité absolue, mais simplement une équation mathématique. Pour que le centre soit rentable, il faut qu’il augmente la cadence. Les techniciens passeront moins de temps sur chaque véhicule, ce qui peut engendrer des omissions et des défauts passés à la trappe.
  • Le paiement en liquide : l’examen du contrôle technique étant tout à fait officiel, celui-ci n’a pas de raisons d’être dissimulé à quiconque. Un paiement dont les écritures peuvent faire foi en cas de litige est toujours bon à prendre.

Ce qu’il faut faire en cas de contrôle technique falsifié

Contrôle techniqueSi vous pensez que vous avez été victime d’une sorte d’arnaque au contrôle technique de la sorte, relevez bien les coordonnées du centre et allez vérifier sur le site de l’Utac-Otc si le numéro d’agrément est valide. Dans un second temps, voyez auprès des associations de consommateurs. Il est possible que d’autres automobilistes soient dans la même situation que vous auprès du même centre. S’il s’agit d’un centre franchisé du type Autosur ou Securitest par exemple, signalez immédiatement vos réserves sur le contrôle technique récemment effectué auprès du service consommateur.

Si un ou plusieurs incidents techniques ont eu lieu sur votre voiture suite au contrôle technique, faites le constater dans un garage. Et éventuellement accompagné d’un huissier pour faire valoir vos droits auprès de votre assurance, voire devant le tribunal le cas échéant. C’est extrêmement important. Car en cas d’accident grave avec un autre véhicule du fait du mauvais état de votre véhicule, vous serez d’abord considéré comme étant en tort. Et ce sera par la suite à vous de vous retourner contre le centre de contrôle technique en question.

Privilégiez un centre de contrôle de confiance à un centre pas cher

La visite technique obligatoire des véhicules puisse sembler anecdotique et futile. Mais elle est très importante pour la sécurité de vous, de vos passagers et des autres automobilistes. Par conséquent, vous devriez considérer ce passage obligatoire comme une prestation comme une autre.

Lorsque vous faites appel à un maçon ou que vous allez chez le coiffeur, vous le choisissez aussi pour la qualité de ses prestations, pas uniquement pour le prix. Il devrait en être de même pour le centre de contrôle technique. Si vous avez identifié un centre de confiance chez qui vous ou vos amis ont l’habitude d’aller depuis plusieurs années, continuez Lui faire confiance. Quitte à ce que cela vous coûte un peu plus cher. Vous y gagnerez certainement sur le long terme.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.